Foire aux questions

  • Quelles sont les exigences en matière de compétences linguistiques possibles pour les postes de la fonction publique du Canada?

Dans la fonction publique du Canada, tous les postes sont identifiés comme étant unilingues ou bilingues.

Les postes unilingues sont désignés « français essentiel », « anglais essentiel » ou « français ou anglais essentiel ». Les postes bilingues exigent l'usage du français et de l'anglais.

Dans le cas des postes bilingues, il existe trois sortes de compétences générales en langue seconde : la compréhension de l'écrit, l'expression écrite et l'interaction orale.

  • Qu'est-ce qu'un profil linguistique?

Un profil linguistique établit, pour un poste bilingue, le niveau requis pour chacune des trois compétences, dans les deux langues officielles. Trois niveaux possibles peuvent être exigés :

  1. le niveau A (débutant);
  2. le niveau B (intermédiaire);
  3. le niveau C (avancé).

Certains postes peuvent exiger une compétence linguistique particulière acquise au moyen d'une formation spécialisée (cote P), comme celle qui est exigée pour les postes de traducteur.

  • Qui a la responsabilité d'établir les exigences en matière de compétences linguistiques d'un poste et, dans le cas d'un poste bilingue, le profil linguistique?

Le gestionnaire de l'unité de travail où se trouve le poste a la responsabilité d'établir les exigences en matière de compétences linguistiques et, s'il y a lieu, le profil linguistique du poste. La décision se fonde sur une évaluation objective des fonctions et responsabilités du poste.

  • Comment les gestionnaires peuvent-ils établir de façon objective le profil linguistique d’un poste bilingue?

Ils peuvent se référer aux Normes de qualification relatives aux langues officielles. Elles décrivent chaque compétence linguistique des postes bilingues et donnent des exemples de profils linguistiques. Pour obtenir de l’aide, les gestionnaires peuvent également consulter l’outil, Déterminer le profil linguistique des postes bilingues,.

  • Les processus de nomination externe tenus pour les postes bilingues qui sont affichés sur le site Web de la CFP mentionnent habituellement le profil linguistique des postes. J'aimerais être testé dans ma seconde langue officielle pour m'assurer de ne soumettre des demandes d'emploi que pour des postes ayant des profils linguistiques auxquels je peux satisfaire. Que devrais-je faire pour être testé?

Pour les candidats de l'extérieur de la fonction publique, les tests d'évaluation de langue seconde ne sont administrés que dans le cadre de processus de nomination externe tenus pour doter des postes bilingues. Les tests sont habituellement administrés vers la fin du processus de nomination, après que les candidats aient été évalués et jugés qualifiés à l'égard de toutes les autres exigences. Les fonctionnaires fédéraux peuvent être testés dans le cadre d'un processus de nomination ou pour d'autres raisons, telles que déterminées par le ministère qui demande le test.

  • J'ai une compétence égale dans les deux langues officielles. Dans quelle langue devrais-je être testé?

Vous devriez d'abord établir si le français ou l'anglais est votre première langue officielle. Si le français est votre première langue officielle, vous devriez être testé en anglais (et vice-versa).

  • J'ai une certaine connaissance de l'anglais et je serais disposé à aller en formation linguistique afin d'améliorer mon anglais et de satisfaire au niveau B. Est-ce que cela peut se faire?

Avant de doter un poste, le gestionnaire doit décider si le poste sera doté de façon impérative ou non-impérative. Un processus de nomination impérative signifie que la personne sélectionné doit satisfaire aux exigences linguistiques au moment de la nomination.

Un processus de nomination non-impérative signifie que le poste peut être comblé par une personne qui s'engage à devenir bilingue par l'entremise de formation linguistique aux frais du gouvernement au cours de la période d'exemption de deux ans. Le processus de nomination est la norme; le processus de nomination non-impérative est l'exception.

  • Qu'est-ce qu'une région bilingue aux fins de la langue de travail?

Dans une région désignée bilingue aux fins de la langue de travail, les institutions fédérales doivent veiller à ce que le milieu de travail soit propice à l'usage effectif des deux langues officielles et que leurs employés puissent exercer le droit d'utiliser l'une ou l'autre, sous réserve des obligations de servir le public et d'autres employés.

Les régions bilingues comprennent :

  • la région de la capitale nationale
  • certaines parties du Nord et de l'Est de l'Ontario
  • la région de Montréal
  • certaines parties des Cantons de l'Est, de la Gaspésie et de l'Ouest québécois
  • le Nouveau-Brunswick