Examen de jugement situationnel (EJS - 318)

Utilisation

L'examen de jugement situationnel (EJS) évalue le jugement qui est requis pour résoudre des problèmes relatifs à des situations reliées au travail. L'EJS vous présente des situations hypothétiques et difficiles qui pourraient se produire au travail. Ce sont des situations où l'on doit travailler avec d'autres personnes comme membre d'une équipe, interagir avec d'autres, et composer avec des dilemmes du milieu de travail. Pour répondre à chaque situation, nous vous présenterons cinq mesures possibles qu'une personne pourrait prendre par rapport au problème décrit. Pour cet examen, votre tâche sera de sélectionner le choix de réponse qui est le plus efficace et le choix de réponse qui est le moins efficace par rapport au problème décrit. Cet examen peut également être administré par l’entremise de la plate-forme électronique de la Fonctionnalité des tests en ligne (FTEL) de la CFP.

Description

L'examen de jugement situationnel (EJS) contient cinquante situations difficiles qui sont décrites brièvement. Pour chacune de ces situations, vous devrez choisir la réponse la plus efficace ainsi que la réponse la moins efficace. Il y aura donc un total de 100 questions à répondre. Chaque question vaut un point. Votre note correspondra au nombre total de bonnes réponses.

Il n'est pas nécessaire d'avoir reçu une formation particulière, ni de posséder des connaissances ou de l'expérience spécialisés pour subir cet examen. Vos réponses doivent plutôt faire appel aux connaissances générales et à l'expérience de la vie que vous avez acquises (p. ex., au travail, à l'école, lors d'activités parascolaires ou paraprofessionnelles, ou communautaires).

Vous disposerez de 90 minutes pour terminer l'examen. En incluant le temps requis pour les mesures administratives, la séance d'examen dure approximativement 2 heures.

La correction de l'examen est effectuée en 48 heures par le Centre de psychologie du personnel; le bureau qui a administré l'examen vous fera parvenir les résultats.

À titre de pratique, nous vous invitons à lire les exemples de situations et, pour chacun d'eux, sélectionner la réponse la plus efficace et le choix de réponse le moins efficace par rapport au problème décrit.

Période de retest

Il y a une période d'attente de 180 jours avant de pouvoir reprendre cet examen. Vous ne pouvez pas reprendre cet examen avant que soit écoulée la période d'attente indiquée pour cet examen. Si vous repassez l'examen avant que la période d'attente soit écoulée, votre résultat ne sera pas valide et une nouvelle période d'attente vous sera imposée à compter de la nouvelle date d'examen.

Renseignements destinés aux candidats et candidates

Exemples de situations et de questions pour l'EJS