Examen d'entrée à la fonction publique 371

Utilisation

L'Examen d'entrée à la fonction publique 371 (EEFP 371) sert à évaluer la capacité de raisonnement et le jugement des candidats à des postes au niveau d'agent dans la fonction publique fédérale. Les gestionnaires d'embauche peuvent utiliser ce test seul ou comme seconde étape après l'administration de la version non supervisée de ce test (p.ex. l’EEFP TELNS 370) dans le cadre d'un processus d'évaluation en deux étapes. Il permet aux gestionnaires de prendre des décisions de sélection concernant des nominations ou des inscriptions à des programmes de formation.

Ce test peut être administré en format papier-crayon ou par l’intermédiaire de la plate-forme électronique de la Fonctionnalité des tests en ligne (FTEL) de la Commission de la fonction publique. Veuillez consulter la page Bien comprendre la gamme de produits de l’Examen d’entrée à la fonction publique pour obtenir plus d’information sur la gamme de produits.

Description

L'EEFP 371 est un examen supervisé comprenant deux sous-tests chronométrés séparément.

Le sous-test 1 : Raisonnement a pour but d'évaluer la capacité de raisonnement et de résolution de problèmes et il comprend 30 questions à choix multiples. Il compte quatre types de questions :

  • Raisonnement arithmétique
  • Raisonnement logique
  • Raisonnement analytique
  • Séries de nombres ou de lettres

Le délai pour passer ce sous-test est de 90 minutes.

Le sous-test 2 : Jugement a pour but d'évaluer le jugement requis pour résoudre des problèmes dans des situations reliées au travail et il comprend 40 questions à choix multiples.

Le délai pour passer ce sous-test est de 60 minutes.

Délai total : Le délai total de l'examen est d'environ 3 heures, ce qui comprend 30 minutes pour son administration. Aucune pause n’est prévue.

Note de passage

Sous-test 1 : La note de passage minimale est de 13/30 (10e centile ou mieux), ce qui signifie que vous devez vous classer parmi les 90 % meilleurs candidats d'un large échantillon de personnes ayant déjà passé le test (échantillon normatif).

Sous-test 2 : La note de passage minimale est de 34004000 (35e centile ou mieux), ce qui signifie que vous devez vous classer parmi les 65 % meilleurs candidats de l'échantillon normatif.

Les gestionnaires d'embauche peuvent fixer à leur discrétion une note de passage qui peut atteindre le 50e centile pour les deux sous-tests. En d'autres termes, afin de réussir un sous-test, un postulant devrait se classer parmi les 50 % meilleurs candidats de l'échantillon normatif du sous-test, c'est-à-dire obtenir un résultat de 21/30 au sous-test 1 et de 3461/4000 au sous-test 2.

Pourquoi les scores des deux sous-tests sont-ils si différents? Tous les tests ont leur propre échelle de mesure. Pour qu'on puisse bien comparer les résultats de deux tests, ceux-ci doivent être convertis à une échelle commune. C'est comme faire la conversion entre différentes devises ou échelles de température. Par exemple, même si les valeurs suivantes semblent être différentes à prime abord, un dollar canadien a en effet la même valeur que 95 yens japonais (au moment de cette rédaction).

Les centiles représentent une échelle commune pour les résultats à l'EEFP 371. Même s'ils semblent être différents, un résultat de 21/30 au sous-test 1 et un résultat de 34614000 au sous-test 2 correspondent tous deux au 50e centile. Dans les deux cas, un gestionnaire saura qu'un candidat a obtenu un résultat supérieur aux résultats de la moitié des personnes de l'échantillon normatif. Le même niveau de rendement a été atteint aux deux sous-tests, mais simplement pour des compétences différentes.

Résultat global : Un résultat global qui varie de 0 à 73 est calculé pour l’EEFP 371. Aucune note de passage n’est appliquée à ce résultat. Il est mis à la disposition des gestionnaires pour qu’il détermine la bonne personne pour le poste. Le résultat global est calculé de façon à optimiser la prédiction du rendement au travail. Le sous-test 1 vaut 60 % du résultat global, alors que le sous-test 2 vaut 40 %. Avant qu’on puisse calculer le résultat global, les résultats des sous-tests sont convertis à une échelle commune. C’est pourquoi le résultat du sous-test 2 n’influence pas significativement le résultat global, même s’il peut prendre une valeur beaucoup plus grande.

Délai de reprise de l'examen

Il y a un délai de 180 jours avant de pouvoir repasser cet examen. Vous ne pouvez pas le repasser avant que ne soit écoulé le délai indiqué de reprise. Si vous repassez l'examen avant que ce délai ne soit écoulé, votre résultat ne sera pas valide et un nouveau délai vous sera imposé à compter de la nouvelle date d'examen.

Liens utiles :