Message de la présidente : Soutien de la Commission de la fonction publique à la gestion des effectifs et à la transition – Le mérite, toujours aussi crucial

Nota : Anne-Marie Robinson a été nommée présidente de la Commission de la fonction publique (CFP) le 15 février 2012, fonction qu'elle exerçait à titre intérimaire depuis le 1er janvier. Sa nomination a été confirmée à la Chambre des communes et au Sénat, et son mandat aura une durée de sept ans. Mme Robinson a occupé les fonctions de sous-ministre déléguée à Santé Canada et de sous-ministre adjointe à la Direction générale de la santé des Premières nations et des Inuits, ainsi que celle de vice-présidente des Services ministériels à la CFP.

C'est un honneur pour moi de revenir à la CFP, une institution unique investie d'un mandat des plus importants, soit celui de protéger le mérite et l'impartialité de la fonction publique fédérale, et dont l'historique est tout aussi remarquable.

Je suis très fière de la fonction publique fédérale et je crois fermement que le personnel est notre ressource la plus précieuse. La CFP joue un rôle déterminant auprès des ministères et organismes, auxquels elle prête son concours pour veiller à ce que nos employés aient les capacités et les compétences nécessaires pour fournir des programmes et services essentiels à la population canadienne.

Au cours des prochains mois, nous offrirons un soutien aux ministères et organismes, alors que chacun mettra en œuvre son plan de réduction du déficit. Ce seront des moments difficiles pour les employés et les gestionnaires.

Je compte soutenir les administrateurs généraux, les gestionnaires et les spécialistes des ressources humaines pour les aider à gérer leurs effectifs et à effectuer la transition. Nous leur fournirons des directives et des conseils sur la sélection et le maintien en poste, afin de contribuer à l'établissement de processus transparents, justes et fondés sur le mérite. Par ailleurs, nous travaillons à l'amélioration du programme d'administration des priorités. Nous prévoyons aussi collaborer étroitement avec le Bureau du dirigeant principal des ressources humaines pour faire en sorte que nos directives soient claires et uniformes.

Maintenant plus que jamais, les valeurs directrices que sont la justice, l'accessibilité, la transparence et la représentativité devront constituer la pierre angulaire de nos décisions en matière de dotation. Ces valeurs devront être prises en compte pendant la mise en œuvre du plan d'action de réduction du déficit. Nous devrons également poursuivre le recrutement ciblé, pour veiller à ce que la fonction publique de demain puisse compter sur un effectif qualifié qui soit en mesure de répondre aux attentes des Canadiens.

Une surveillance efficace demeure essentielle pour le respect des valeurs d'un système de dotation fondé sur la délégation comme le nôtre. Nous continuerons à conseiller les organisations et à rendre compte au Parlement, à la lumière d'analyses, de données, d'études, de vérifications et d'enquêtes rigoureuses et objectives. Nous continuerons également à perfectionner nos systèmes et processus centralisés de traitement des données en vue de réduire le fardeau que constitue pour les ministères la production de rapports.

La CFP joue un rôle de premier plan dans l'établissement d'une fonction publique dont s'inspirent de nombreux pays. Je suis heureuse de travailler au nom du Parlement avec tous les intervenants – gestionnaires, professionnels des ressources humaines et agents négociateurs – pour que tous les Canadiens continuent de bénéficier d'une fonction publique professionnelle et impartiale.

Le présent numéro d'INFO-CFP contient des articles sur l'administration des priorités, les changements apportés à la politique d'affirmation d'affiliation autochtone, une nouvelle vidéo mise au point pour le Test de compétence orale ainsi qu'un article portant sur les activités politiques des fonctionnaires.

Table des matières